Entretiens

Photolittérature à tous âges. Entretien avec Leyla Vahedi

Rencontre avec Leyla Vahedi, membre de l’association Cartastraccia, co-commissaire de l’exposition Look Book, dédiée à la phototolittérature pour tous les âges et qui se tient à Cisterna di Latina jusqu’à fin octobre. Cet entretien a été initialement publié sur le blog Miniphlit, consacré à la photolittérature pour la jeunesse.

 

Laurence Le Guen – Qu’est-ce que Cartastraccia ?

Leyla Vahedi – Cartastraccia est une association de Rome dediée à la promotion du livre et de la bibliothèque pour la jeunesse. Nous travaillons avec les enfants (lecture à haute voix, ateliers, exposition en bibliothèque) et avec les adultes (formations autour du monde de la lecture pour enfants).

 

LLG – Comment est venue l’idée de l’exposition Look Book ?

LV – Nous collaborons depuis plusieurs années avec le commissaire indépendant Alessandro Dandini de Sylva, avec qui nous avons déjà réalisé plusieurs expositions de livres (ce travail antérieur est présenté en ligne). Cette fois, grâce au financement de la région Lazio, il y aura une grande exposition, Look Book, qui se décline en plusieurs expositions. La partie organisée par Cartastraccia présente une sélection de photolittérature pour enfants que la bibliothèque de Cisterna di Latina, une ville près de Rome, a acheté pour l’occasion. Deux autres expositions, également organisées par Alessandro, présenteront des livres de photographie contemporaine pour adultes et deux autres exposeront des livres sélectionnés par Giuseppe Garrera, un érudit et amateur d’art contemporain et collectionneur.

 

LLG – Combien de temps cette exposition sera-t-elle visible ?

LV – L’exposition de livres pour enfants, comme les autres expositions, sera ouverte tout au long du mois d’octobre. L’avantage est que les volumes ont été achetés par la bibliothèque. Donc, grâce à un système qui les valorise et les classe sous le registre « livre-photo » dans le catalogue, ils resteront visibles et accessibles dans le temps.

 

LLG – À qui s’adresse l’exposition ?

LV – L’exposition s’adresse à tous. Pour les familles et les enfant sont prévues des visites-jeux et des formations pour les bibliothécaires, les enseignants, les opérateurs. Pour familiariser le très jeune public, on a pensé à des rencontres sur la photographie dans les livres pour les femmes enceintes, les futures familles et pour les parents de très jeunes enfants.

 

LLG – Où cette exposition aura-t-elle lieu ?

LV – À Cisterna di Latina, près de Rome, où se trouve une bibliothèque très active et à l’écoute des jeunes lecteurs.

 

 

LLG – Comment avez-vous choisi de présenter les ouvrages ? En vitrines ? Sur des étagères ?

LV – Les livres seront exposés suspendus, consultables, presque « nus », c’est-à-dire sans trop de fioriture : les livres sont le véritable centre d’intérêt sur lequel nous voulons mettre l’accent.

LLG – Combien d’ouvrages seront présentés ?

LV – Environ 150 titres pour les enfants et 180 autres pour les adultes.

 

LLG – Comment avez-vous fait vos choix ?

LV – Le premier critère : retenir ce qui nous a semblé le plus représentatif de la scène internationale et le plus beau. Cependant, nous nous sommes heurtés à la disponibilité des livres : forcément, le critère qui détermine le plus notre sélection est la disponibilité sur le marché, puisque les livres devaient faire l’objet des achats de la bibliothèque.

 

LLG – Y-aura-t-il des documents d’archives ?

LV – Pas dans notre exposition qui présentera de nouvelles acquisitions, mais d’autres expositions présenteront des autoproductions et des matériaux originaux : les xérographies de Bruno Munari du collectionneur Garrera, des œuvres uniques obtenues avec un photocopieur Xerox…

 

LLG – Est-ce que les auteurs des livres participeront à la programmation ?

LV – Une rencontre pour les enfants est prévue avec Daniela Bassi, la créatrice du livre No app de l’éditeur Lapis.

 

LLG – Est-ce que les visiteurs pourront s’installer et lire des livres ?

LV – Les livres seront accrochés, donc peut-être sera-t-il difficile de les transporter pour s’asseoir, mais ils sont disponibles pour être feuilletés, lus et observés attentivement, ainsi que grâce à une série de jeux de découverte qui accompagnent les visiteurs.

 

LLG – Y-a-t-il des animations accompagnant l’exposition ?

LV – Oui, il y a des visites de jeux pour enfants et adultes. Une carte postale découpée sous la forme d’une caméra sera disponible pour jouer une sorte de chasse au détail parmi les livres exposés. Dans la salle de Xerographie de Munari, les visiteurs pourront jouer avec le photocopieur et créer leur œuvre originale.

 

LLG – Y aura -t-il un « livre d’or » pour recueillir les réactions des visiteurs ?

LV – Nous n’y avons pas encore pensé mais nous nous réjouissons de l’idée ! Cependant, il y aura une affiche et un petit livre que les visiteurs pourront emporter chez eux avec toutes les infos concernant l’exposition.

 


Pour citer cet article:

Laurence Le Guen, « Photolittérature à tous âges. Entretien avec Leyla Vahedi », dans L’Exporateur littéraire, Dec 2021.
URL : https://www.litteraturesmodesdemploi.org/entretien/photolitterature-a-tous-ages-entretien-avec-leyla-vahedi/, page consultée le 01/12/2021.