Livre – Exposer le livre (regards croisés)

Anne-Françoise Rasseaux (éd.), Exposer le livre (Regards croisés), Morlanwelz, Atelier du livre de Mariemont, 2021, p.108.

« Exposer le livre n’est-il pas un geste contre-nature? En tant qu’objet et support de contenus, n’est-il pas intuitivement associé au touché et à la manipulation?

Exposer le livre, c’est faire des choix séquentiels au service d’un propos. C’est laisser l’imaginaire du visiteur investir le vide de ce qui n’est pas montré. » (Quatrième de couverture)

La publication est le fruit de la journée d’étude interdisciplinaire organisée en novembre 2019 par l’Atelier du livre au Musée royal de Mariemont en Belgique. Comme l’indique le sous-titre, « regards croisés », l’ouvrage mêle témoignages et réflexions de praticien.ne.s du livre. La part belle est faite aux artistes qui jouent avec les matières des livres et leur monstration (Isabelle Francis) ou préférèrent, à l’instar de Didier Decoux et Bruno Goosse, prolonger le dialogue de vive-voix par un échange page à page et à « deux paires de mains » sur ce qu’exposer le livre engage pour chacun. Pour scénographier des invitations à la lecture, Gilles Dewalque nous propose une suite d’images sans texte montrant le fruit de ses collaborations avec différents collectifs ou artistes œuvrant dans le secteur de la publication destinée à la jeunesses (de Pittau à Gervais, José Parrondo, Mélanie Rutten, Cuistax). Enfin, ce sont différentes actrices du secteur public belge qui, en fonction de leurs missions de médiation (Brigitte Van den Bossche), de conservation (Tatiana Gersten) de recherche et d’exposition (Géraldine David), appréhendent la notion d’« exposition » sous des acceptions plurielles.

Coordonné par Anne-Françoise Rasseaux, historienne de l’art et médiatrice qui réalise également l’introduction (entrer) et la conclusion (sortir, poursuivre), l’ensemble du volume est richement documenté par les différent.e.s intervenant.e.s. Il bénéficie en outre de la conception graphique de Deborah Robbiano qui a pris le soin de souligner, en couleurs et respirations dans l’espace du livre, que le premier lieu d’exposition pour le livre est le livre lui-même.

Sofiane Laghouati pour les RIMELL