Carnet de visites

30/03/2021

Dickens World (Chatham, UK)

Parc littéraire Commissaire(s): Kevin Christie, Gerry O’Sullivan

 

Le Dickens World, situé à Chatham, le lieu d’enfance de Charles Dickens, était un véritable parc à thème littéraire, qui a ouvert ses portes en 2007 et a fermé en octobre 2016. À l’origine du projet, Gerry O’Sullivan, un designer de parcs à thèmes, qui rêvait d’ouvrir un parc consacré à Charles Dickens depuis les années 1970. Afin de réunir les fonds nécessaires à la construction du parc, il fait appel à Kevin Christie, un homme d’affaires spécialisé dans le financement de films. La réalisation débute en 2004 et le parc est inauguré en 2007. Bien que l’accord du Dickens Fellowship, l’association des amis et admirateurs de Dickens, n’ait pas été nécessaire, les concepteurs l’ont sollicitée et la structure s’attache à conserver des liens avec l’association. Le parc était donc une initiative privée, qui n’était pas due à un proche ou à un descendant de l’écrivain. 

De l’extérieur, le parc prenait la forme d’un entrepôt, totalement couvert. Il s’agissait donc d’un lieu clos. Lorsque le visiteur pénétrait à l’intérieur, il se trouvait plongé dans un décor censé représenter le Londres des œuvres de Dickens. Le point de départ était donc le monde de la fiction. Après avoir parcouru un sombre couloir, il passait par un petit pont qui traversait une rivière et lui offrait une vision d’ensemble du décor. Ce pont se trouvait en effet en hauteur et le visiteur devait descendre des escaliers pour découvrir les différents bâtiments qui composaient le parc. L’entrée se faisait donc de manière progressive.  

Une fois arrivé dans la cour centrale, plusieurs boutiques et maisons étaient accessibles. Il ne s’agissait pas de simples façades mais de lieux dans lesquels le visiteur pouvait entrer. À l’intérieur, se trouvaient diverses activités à dimension pédagogique, loin des manèges à sensation forte. On citera, par exemple, un « voyage » en barque le long de la petite rivière qui coulait dans le parc, ponctué par des saynètes issues des œuvres de Dickens, la projection d’un film en trois dimensions sur la vie de Dickens ou bien le théâtre qui s’attelait à présenter différents personnages avec des automates. De plus, à heures régulières, les visiteurs du parc pouvaient assister à de courtes représentations théâtrales issues des œuvres de Dickens, jouées dans la cour centrale. Si l’écrivain fonctionnait comme un principe classificateur, le propos n’était pas directement tourné sur sa biographie mais sur son univers littéraire. 

Dans ce parc, contrairement à un musée ou à une maison d’écrivain, il n’y avait pas d’expôts à valoriser, la scénographie prenait le pas sur les expôts, sur les objets du patrimoine littéraire. Les objets matériels du patrimoine littéraire n’avaient donc pas leur place dans ce parc. Le Dickens World semblait véritablement avoir été conçu pour mettre en scène l’univers des oeuvres de l’auteur. Les différentes activités étaient d’ailleurs tournées vers les textes et les personnages. Certes, la pauvreté et la misère qui étaient représentées par Dickens n’étaient pas matérialisées aussi explicitement et brutalement que dans ses écrits. Néanmoins, la visite du Dickens World suscitait un ressenti bien différent de celui que l’on peut avoir dans la plupart des parcs à thème, placés sous le signe de la joie et de la féérie. Comme en témoignent les photographies, l’atmosphère générale était plutôt inquiétante, ce que renforçait l’obscurité dans laquelle étaient plongés les décors. On aperçoit sur une photographie des haillons en train de sécher sur une corde à linge. Bien sûr, ces mises en scène étaient conçues pour plonger le visiteur dans un univers spectaculaire et de nombreux parcs à thème proposent des attractions qui permettent de vivre des expériences effrayantes, sans se mettre véritablement en danger. Les décors, bien qu’édulcorés par rapport aux œuvres, faisaient malgré tout ressentir leurs aspects les plus sombres. 

Justine Delassus


Pour citer cet article:

Justine Delassus, « Dickens World (Chatham, UK) », dans L'Exporateur. Carnet de visites, Mar 2021.
URL : http://www.litteraturesmodesdemploi.org/carnet/dickens-world-chatham-uk/, page consultée le 23/10/2021.